SEISME et TSUNAMI au Japon, vendredi 11 mars

Le Japon touché par puissant Séisme, suivi d'un impressionnant Tsunami,

le vendredi 11 mars 2011.

Le Japon a été frappé par le plus violent séisme de son histoire, vendredi 11 mars. Le tremblement de terre, de magnitude 8,9, s'est produit au large des côtes nord-est du Japon. Suivi de nombreuses et puissantes répliques, il a provoqué un impressionnant tsunami.

Des vagues atteignant dix mètres de haut ont déferlé sur Sendai, la ville la plus proche de l'épicentre du séisme. Le bilan, encore provisoire, fait état d'au moins mille morts et de nombreux disparus.

Dans la soirée, la ville de Kesennuma (74 000 habitants) près de Sendai, était la proie d'importants incendies, et un tiers de sa superficie était submergé par le tsunami. Par ailleurs, selon l'agence de presse japonaise Kyodo, dans la province de Fukushima, le niveau de radioactivité est mille fois supérieur à la normale à l'entrée de la centrale atomique de Daiichi et, toujours selon Kyodo, il y aurait des fuites radioactives, ce que les autorités démentent. Le premier ministre, Naoto Kan, a demandé aux personnes habitant à moins de 10 kilomètres de la centrale nucléaire d'évacuer.

  • Inquiétudes concernant les centrales nucléaires

Un niveau de radioactivité 1 000 fois supérieur à la normale a été détecté samedi matin dans la salle de contrôle du réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire Fukushima N°1, selon l'agence de presse Kyodo, citant une commission de sécurité. Le premier ministre japonais, Naoto Kan, a demandé aux habitants d'évacuer dans un rayon de 10 kilomètres autour de ce site, en raison d'un risque de fuite radioactive, selon l'agence de presse Jiji, citant le ministère de l'industrie.

Samedi matin, des médias ont rapporté qu'une deuxième centrale nucléaire de la préfecture de Fukushima rencontrait des problèmes de refroidissement.

Le gouvernement japonais avait fait état un peu plus tôt d'un risque de fuite radioactive limitée par suite d'une panne du système de refroidissement d'un réacteur de cette centrale. Dans la journée, le gouverneur de la préfecture de Fukushima avait lui ordonné l'évacuation de six mille personnes résidant dans un rayon de trois kilomètres autour de la centrale nucléaire car les autorités s'apprêtaient à relâcher de la vapeur radioactive pour faire retomber la pression qui s'est élevée dans un réacteur de la centrale.

  • Scènes apocalyptiques dans l'archipel

Quatre trains, avec un nombre encore inconnu de passagers, étaient portés disparus vendredi dans la soirée. Dans la préfecture de Miyagi, un bateau a été emporté, et on ignorait le sort de la centaine de personnes à son bord. Dans la préfecture d'Iwate, quarante-huit personnes, dont vingt-trois collégiens, étaient portées disparues dans le port d'Ofunato.

A Tokyo, à environ 380 kilomètres de l'épicentre, les gratte-ciel, construits sur des structures parasismiques spéciales, ont tangué pendant de longues minutes après le séisme. Un toit s'est effondré sur un bâtiment du centre de la capitale, où six cents étudiants participaient à une cérémonie de remise de diplôme, faisant de nombreux blessés, selon les pompiers. Une dizaine d'incendies ont été signalés à Tokyo. Dans la région, une raffinerie de pétrole était en feu à Iichihara et des flammes s'élevaient à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Plus de quatre millions de foyers étaient privés d'électricité.

  • Alertes dans le Pacifique, aucun dégât important

A la suite du séisme, la plupart des Etats riverains du Pacifique ont émis des avis d'alerte au tsunami. Mais aucun dégât important n'avait été signalé en dehors de l'archipel nippon. Des zones côtières ont été évacuées préventivement aux Philippines, aux Mariannes, en Polynésie française, à Guam, à Hawaï, en Equateur, au Canada et dans d'autres pays. Un "avertissement", alerte de niveau intermédiaire, a été émis pour une partie de la Californie, une partie de l'Alaska et l'Etat de Washington, où il a été demandé aux habitants de quitter plages, ports et marinas. Une mesure identique a été prise au Canada. Des vagues de moins d'un mètre ont été signalées.

Dans la soirée, les premières vagues du tsunami ont atteint les côtes du Pacifique d'Amérique latine, au Mexique, avec une hauteur moyenne d'un demi-mètre. Les vagues ont déferlé sur le littoral de l'Etat mexicain de Basse-Californie et devraient progressivement descendre jusqu'à Puerto Williams, à l'extrême sud du Chili, où le contrecoup du tsunami était attendu aux alentours de samedi matin.

En Amérique centrale, le Costa Rica, le Honduras, le Guatemala, le Nicaragua et Panama ont aussi émis un avis d'alerte au tsunami pour leur façade pacifique. Le Salvador a seulement émis un "avertissement" et, plus au sud, en Equateur, le président Rafael Correa a décrété l'état d'urgence pour une période pouvant aller jusqu'à soixante jours et ordonné "l'évacuation de tous les habitants du littoral du pays et de la province des Galapagos" (à un millier de kilomètres à l'ouest des côtes équatoriennes), soit environ trois cent mille personnes.

 

 

 


Bilan au 27 avril 2011.

 

14.435 personnes ont été tuées et 11.601 sont portées disparues suite au séisme et au tsunami, qui ont frappé le 11 mars dernier le nord-est du Japon, a annoncé la Police nationale dans son dernier bilan provisoire publié mardi soir.

Dans la préfecture de Miyagi, l'une des plus touchées par la double catastrophe, 8.702 morts ont été confirmés, alors que 4.216 décès ont été confirmés dans la préfecture voisine d'Iwate et, a précisé la Police nationale.

Environ 130.000 survivants vivent toujours dans les 2.300 centres d'hébergement de secours, gérés et approvisionnés par l'armée à travers le pays.

 

 

 


D'étranges phènomènes dans le Pacifique... après le seisme et le tsunami ...

 

Les informations officielles qui proviennent de la zone sinistré ne nous disent pas tout, certaines personnes vivant dans la région ont assistées à des choses étranges : des échouages massifs de méduses géantes (de plusieurs dizaines de kilos et d'environ 10 mètres), des animaux marins en provenance des abysses qui remontent morts à la surface... des grondements sourds qui sont entendus au large de l'archipel du Japon...

Beaucoup d'habitants des îles voisines du Japon sont pessimistes, ils remarquent de nombreux changement dans cette région du monde. 

SI VOUS AVEZ DES INFORMATIONS CONCERNANT LES PHENOMENES ETRANGES SURVENU DANS LE PACIFIQUE APRES LE TSUNAMI (Vidéos...Témoignages...) VOUS POUVEZ ME LES POSTER SUR LE SITE !!! Merci

Commentaires (1)

1. pierre 20/06/2011

Salut!!!
Ton site est en train de stagner dommage....!!!
Bonne continuation....

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site